Un peu d'Info rmatique

19 fev

Kyocera Mita mise sur les applicatifs pour ses MFP

L'éditeur veut se doter d'un catalogue d'applications compatibles avec ses MFP. Il lance à cet effet un nouveau programme de partenariat destiné aux éditeurs métiers ainsi qu'aux revendeurs et prestataires de services qui disposent de compétences en développement.

« Ceux qui ne sauront pas revendre de l'applicatif autour des systèmes d'impressions ne survivront pas ». Excessif ou non, cet avis formulé par un revendeur lors du forum de l'impression de la FEB témoigne d'une des évolutions qui se joue actuellement chez les fabricants de copieurs et de MFP : développer une offre applicative permettant de proposer plus de fonctions à partir des matériels pour continuer de maintenir leur valeur. Cette stratégie est notamment suivie par le fabricant japonais Kyocera Mita qui vient de lancer en France le programme de partenariat Développeur HyPAS. Déjà mise en oeuvre aux Etats-Unis et en Allemagne depuis cette été, cette initiative consiste à faire appel à des éditeurs métier ou des revendeurs compétents en développement pour « faciliter l'intégration des multifonctions dans les applications métiers et les processus d'entreprises », explique Gérard Decarville, le directeur marketing de Kyocera Mita France.

Une stratégie axée sur l'ensemble des MFP de Kyocera

« On peut par exemple imaginer une application qui permette de scanner une facture et de l'indexer à partir du MFP depuis lequel elle est ensuite directement envoyée et archivée dans le système de gestion de l'entreprise, poursuit Benjamin Claus, le responsable du développement de l'activité Solutions & Services chez Kyocera Mita France. Pour permettre aux futurs adhérents de son programme de développer leurs propres applications, le constructeur met à leur disposition la plate-forme HyPAS qui offre la double intégration des SDK Java et des services web. Les solutions logicielles créées à partir de cet environnement sont exploitables sur les copieurs A3 de la gamme Kyocera TASKalfa ainsi que sur certains des copieurs A4 du constructeur. A terme, l'ensemble des nouveaux produits livrés par le fabricant les supporteront. Pour avoir accès à HyPAS, les partenaires de la marque devront bien sûr montrer leurs compétences en développement et s'acquitter d'une adhésion de moins de 1000 € par an. Ils devront également suivre, une seule fois, une formation de deux jours également facturée moins de 1000 euros.

« Sur les 180 revendeurs avec qui nous travaillons, nous en avons déjà identifiés une dizaine qui dispose des compétences requises, indique Gérard de Carville. Etonnement, c'est chez les bureauticiens, qui constituent 75% de notre réseau de distribution, que nous avons trouvé le plus de potentiel. » Mais le constructeur espère également faire adhérer à HyPAS des VARS et des SSII auprès desquels il commence à développer ses ventes de MFP. Pour Gérard de Carville, il est toutefois encore trop tôt pour parler d'objectif de recrutement, que ce soit dans les rangs des revendeurs ou ceux des éditeurs métiers. Néanmoins, celui-ci peut assurer que les applications qui seront créées feront l'objet d'une promotion de la part du constructeur, via son site web et auprès du reste de son réseau de distribution.




Article de Fabrice Alessi

source : http://www.lemondeinformatique.fr

Articles associés

0 commentaire

Poster un commentaire

 

Nom :

Commentaire :